Accueil

Bienvenue sur le site des JNE de l’ACOP-F qui se dérouleront à Lannion (Côtes d’Armor) en septembre 2018.


L’équipe des JNE de Lannion:

Lionel LE GRUIEC, Commissaire Général –
IEN IO des Côtes d’Armor
Psychologues de l’Education nationale
Sophie DE VRIES, Nathalie DUPOUY
Agnès GOARIN , Régine POUYADE
Soizic VALLEE , Carol VERDIER

 

Vous attendent du  18 au 21  septembre 2018 pour échanger autour de la thématique :

Ados 2.0 : les enjeux du numérique

Notre époque est marquée par des transformations majeures. Après l’écrit, l’imprimerie, nous connaissons actuellement la troisième révolution, celle du numérique. Une mise en ordre du monde marquée par l’instantanéité, l’ubiquité mais aussi par une porosité entre le virtuel et le réel, est désormais à l’œuvre.

Première génération 2.0, les adolescent·e·s évoluent dans un environnement social augmenté où espace présentiel et cyberespace se côtoient. Bavardages en ligne sous couvert d’anonymat, mises en scène sur les réseaux sociaux, représentations de soi dans les jeux de rôle : une subjectivité nouvelle est-elle en train d’émerger ? Des façons inédites d’explorer le vivre ensemble, pourraient-elles voir le jour ?

Nous interrogerons les rapports entre l’école et le numérique, son utilisation permet-elle de se développer, de grandir et d’apprendre autrement ? Nous tenterons de comprendre comment les adolescent·e·s consomment, participent et produisent de la culture grâce aux technologies de l’information et de la communication. Nous nous demanderons si au-delà de leurs usages, les outils ont des effets sur le développement psychologique : les modes de pensée des jeunes et leurs capacités d’apprendre sont-ils en train de muter ?

Que nous apprennent ces jeunes connectés ? Comment parler avec eux des univers virtuels et entendre ce qui s’y dit ? Quelles contributions apportent les Psychologues de l’Éducation nationale au sein des équipes dans l’éducation au numérique ? Dans quelle mesure, notre profession est-elle concernée par les usages des technologies de l’information et de la communication ? Avons-nous mis en place de nouvelles façons de travailler respectueuses de nos publics et de notre déontologie professionnelle ?

A l’heure où l’avis des pairs a autant de valeur que les paroles des professionnel·le·s, comment accompagner dans l’élaboration de leurs projets d’orientation, ces adolescent·e·s qui recourent massivement aux forums de discussion ? Quelles pratiques pouvons-nous soutenir au regard du foisonnement des outils numériques d’aide à l’orientation dont les jeunes sont de plus en plus avides ?

Comment parler des métiers à la jeune génération alors que les compétences tendent à s’effacer au profit de la capacité à connecter entre elles les ressources immatérielles ? Aujourd’hui un travailleur sur deux connaît une organisation classique du travail mais les modèles d’entreprise évoluent : le travail nomade se développe, les plateformes collaboratives virtuelles se multiplient. Avec de telles mutations sociétales, allons-nous assister à un éclatement ou bien à un renforcement des collectifs de travail ?

Les défenseur·se·s d’une école 2.0 prônent l’abandon de la structure scolaire au profit de la culture des écrans. D’autres estiment que seule l’acquisition d’une culture générale solide peut prémunir les citoyens des avancées du numérique. Dans un monde de plus en plus complexe, l’École va-t-elle se transformer ?

Téléchargez la plaquette de présentation des JNE :Dépliant_ACOPF-LANNION-2018

Programme des JNE

Argumentaire

Ados 2.0 : les enjeux du numérique

Notre époque est marquée par des transformations majeures. Après l’écrit, l’imprimerie, nous connaissons actuellement la troisième révolution, celle du numérique. Une mise en ordre du monde marquée par l’instantanéité, l’ubiquité mais aussi par une porosité entre le virtuel et le réel, est désormais à l’œuvre.

Première génération 2.0, les adolescent·e·s évoluent dans un environnement social augmenté où espace présentiel et cyberespace se côtoient. Bavardages en ligne sous couvert d’anonymat, mises en scène sur les réseaux sociaux, représentations de soi dans les jeux de rôle : une subjectivité nouvelle est-elle en train d’émerger ? Des façons inédites d’explorer le vivre ensemble, pourraient-elles voir le jour ?

Nous interrogerons les rapports entre l’école et le numérique : l’utilisation du digital permet-elle de se développer, de grandir et d’apprendre autrement ? Nous tenterons de comprendre comment les adolescent·e·s consomment, participent et produisent de la culture grâce aux technologies de l’information et de la communication. Nous nous demanderons si au-delà de leurs usages, les outils ont des effets sur le développement psychologique : les modes de pensée des jeunes et leurs capacités d’apprendre sont-ils en train de muter ?

Que nous apprennent ces jeunes connecté·e·s ? Comment parler avec eux des univers virtuels et entendre ce qui s’y dit ? Quelles contributions apportent les Psychologues de l’Éducation nationale au sein des équipes dans l’éducation au numérique ? Dans quelle mesure, notre profession est-elle concernée par les usages des technologies de l’information et de la communication ? Avons-nous mis en place de nouvelles façons de travailler respectueuses de nos publics et de notre déontologie professionnelle ?

A l’heure où l’avis des pairs a autant de valeur que les paroles des professionnel·le·s, comment accompagner dans l’élaboration de leurs projets d’orientation, ces adolescent·e·s qui recourent massivement aux forums de discussion ? Quelles pratiques pouvons-nous soutenir au regard du foisonnement des outils numériques d’aide à l’orientation dont les jeunes sont de plus en plus avides ?

Comment parler des métiers à la jeune génération alors que les compétences tendent à s’effacer au profit de la capacité à connecter entre elles les ressources immatérielles ? Aujourd’hui un travailleur sur deux connaît une organisation classique du travail mais les modèles d’entreprise évoluent : le travail nomade se développe, les plateformes collaboratives virtuelles se multiplient. Avec de telles mutations sociétales, allons-nous assister à un éclatement ou bien à un renforcement des collectifs de travail ?

Les défenseur·se·s d’une école 2.0 prônent l’abandon de la structure scolaire au profit de la culture des écrans. D’autres estiment que seule l’acquisition d’une culture générale solide peut prémunir les citoyens des avancées du numérique. Dans un monde de plus en plus complexe, l’École va-t-elle se transformer ?

Prix ACOP-F de la vocation scientifique

Les conférences et débats qui se déroulent chaque année à l’occasion des JNE, Journées Nationales d’Etude de l’ACOPF, sont l’expression vivante des liens étroits entre les pratiques de terrain et les éclairages théoriques. Notre association professionnelle s’est fixée comme objectifs d’encourager la diffusion des connaissances scientifiques, de contribuer au dialogue nécessaire entre praticien.ne.s et chercheur.euse.s, de valoriser des recherches pour repenser nos pratiques.

C’est pourquoi l’ACOPF, l’association des Psychologues de l’Education Nationale, a souhaité créer le « prix ACOPF de la vocation scientifique » afin d’inviter des chercheur.euse.s débutant.e.s à partager le fruit de leurs réflexions et de leurs travaux auprès de nos congressistes.

Organisation générale

Les personnes intéressées doivent adresser leurs candidatures à l’ACOPF avant le 15 juillet 2018 afin qu’un comité de lecture retienne plusieurs propositions.

Les personnes sélectionnées présentent leurs communications en conférence plénière lors des 67èmes Journées Nationales d’Etudes, le mercredi 19 septembre 2018. A l’issue des présentations, il reviendra aux congressistes de désigner la présentation qu’elle.il.s jugeront la meilleure, la plus stimulante pour leur exercice professionnel. Le « Prix ACOPF de la vocation scientifique » sera remis en fin de congrès à la personne désignée par le vote des congressistes. La.le lauréat.e remportera une bourse, d’un montant maximum de 1000 euros, pour aller présenter son travail au prochain Congrès de l’AIOSP Association International de l’Orientation Scolaire et Professionnelle. Elle ou il aura la possibilité de publier un article dans la revue de l’association « Questions d’orientation ».

Pour Qui

Cette proposition s’adresse à toute personne ayant réalisé au cours des deux dernières années un travail de recherche pouvant éclairer les pratiques des futurs psychologues de l’éducation nationale de la spécialité « éducation, développement et conseil en orientation scolaire et professionnelle » : doctorant.e.s, jeunes chercheur.euse.s, psychologue stagiaires ou titulaires qui souhaitent s’investir dans le domaine de la recherche. L’idée est de valoriser un travail d’étude et de recherche réalisé soit en Master, dans le cadre du DEPsy-EN ou quelques éléments d’un travail de thèse. Toutes épistémologies et approches méthodologiques sont bienvenues.

Dépôt des candidatures

Chaque personne adresse via le formulaire de dépôt de contribution depuis le site, avant le 15 juillet 2018:

Un mini CV : identité, fonctions occupées, institution de rattachement, points essentiels de la trajectoire personnelle

  • Un argumentaire de 4000 signes environ qui comprendra
    • Le titre provisoire de la communication
    • La problématique, les concepts mobilisés, la.les méthode.s utilisée.s et les principales conclusions.
    • 4 à 5 mots clés
    • les 3 à 5 principales références bibliographiques

Le formulaire est accessible ici.

Sélection des communications

Les propositions seront évaluées par un comité de lecture composé de membres du CA de l’ACOPF et du comité d’organisation des JNE. Plusieurs éléments sont pris en compte : clarté de la présentation, qualité scientifique, intérêt pour les pratiques, actualité de la problématique, originalité de la thématique…

Format de présentation

Une communication orale de 15 minutes et un temps d’échange bref avec l’auditoire. La communication est filmée et diffusée par la suite sur notre chaîne Youtube.

Vote à l’issue des communications

Suite aux communications, les congressistes seront invité.e.s à voter pour la « meilleure présentation ».

Venir à Lannion

Lannion est reliée à la RN12 (2×2 voies) Axe Paris- Brest (gratuit à partir de Rennes)

  • 160 km de Rennes (1h45)
  • 270 km de Nantes (3h)

3h30 de Paris avec la LGV en passant par Rennes et St Brieuc.

En savoir plus : www.breizhgo.com